"Du côté US, c'est presque l'inverse. La Russie a "reconnu" que l'OMS est en fait une guerre, et c'est par conséquent un premier pas décisif vers... la défaite de la Russie. "

Pour la démarche-psy Us, comme je l'avais entrevu, l'axe principal reste, pour dire les choses clairement : "nos mentons, il est normal de mentir, tout le monde ment, vous vouez bien qu'ils mentent", ce qui place la dernière phase de ce syllogisme comme une double-orwell-négation.